Bonjour à tous,
Le comité vous souhaite de passer de très bonnes fêtes de fin d’année
Beaucoup de bonheur et une bonne santé
À Bientôt sur le pas de tir

À chacun sa cible !

Périodiquement, la Compagnie d’Archers du Pays de Hanau organise des concours en extérieur, dont chacun à sa spécificité.

En octobre dernier a eu lieu le premier concours de tir à l’arc de la saison. Il s’agissait du concours Nature où une quarantaine d’archers se sont affrontés.

Chaque archer devait tirer 2 flèches sur 21 cibles animalières 2D de tailles variées. Ces cibles étaient placées à des distances de tir comprises entre 5 et 40 mètres.

Cible Concours Nature:

Quant aux cibles du concours 3D, elles ont la particularité de représenter des animaux en mousse, en trois dimensions et de taille réelle. Les cibles, au nombre de 24, sont placées à une distance comprise entre 5 et 45 mètres. Chaque archer doit tirer 2 flèches dans chaque cible.

Cibles Concours 3D:

Pour le concours Campagne, il s’agit de tirer 3 flèches sur 24 cibles rondes de couleur noire aux centres jaunes. Les cibles sont placées à une distance variant de 5 à 60 m.

L’une des particularités du concours Campagne est qu’une partie des distances entre le pas de tir et la cible est connue et une autre partie est inconnue. Contrairement à un parcours Nature ou 3D, où les distances sont totalement inconnues des archers.

Cible Concours Campagne:

Et pour les jeunes et adultes débutants, un concours Découverte leur est proposé. C’est l’occasion pour ces archers néophytes de se familiariser avec les différentes singularités des concours en extérieur. La journée se passe en deux parties. Le matin, les archers découvrent les caractéristiques réglementaires de chaque concours (nombre et ordre des flèches à tirer, pas de tir où se positionner…). Et l’après-midi, ils mettent en pratique, au travers d’un concours, ce qu’ils ont appris le matin. C’est pour eux l’occasion d’essayer les différentes cibles qui leur ont été présentées.

Ces compétitions se déroulent dans la forêt de Neuwiller-lès-Saverne. Pour la sécurité des archers comme des autres usagers de la forêt, les parcours sont balisés. Il en va à chacun de respecter le balisage pour la sécurité de tous.

Mathilde GACHARD

Saison 2023/2024

Les entraînements reprendront aux jours et horaires suivants:

Mardi de 18h10- 20h00 à partir du 05.09.2023 pour les jeunes ⇒plus de place disponible la séance est complète.
Mercredi 18h00 – 20h00 à partir du 06.09.2023 pour les adolescents
vendredi 20h00 – 22h00 à partir du 08.09.2023 pour les adultes 


Les tarifs sont les suivants :

Adulte avec compétition  108€
Adulte sans compétition    97€
jeune (5 – 20 ans)              85€
 
Pour plus d’info: caph67@gmail.com
 
 
 
 
 

Lichtenberg Testé pour vous : le tir à l’arc au château

Une initiation qui tombe en plein dans le mille

L’association Les Archers du Pays de Hanau a proposé dimanche une initiation au tir à l’arc au château de Lichtenberg. L’occasion d’essayer ce sport bien plus complet et difficile qu’il n’y paraît.

Par Guillaume ERCKERT – 19:33 – Temps de lecture : 2 min

https://www.dna.fr/culture-loisirs/2020/08/30/une-initiation-qui-tombe-en-plein-dans-le-mille?fbclid=IwAR2OKm_OuDqcOVTzQicIcox3i3wcK8U3LmFk_2_-Ry1ISQ17eqfoYMg–RY

Stéphane Klein, président de l’association les Archers du Pays de Hanau, guide les apprentis archers. Photo DNA /G.E.

Le décor s’y prête à merveille. En bas de la tour du château de Lichtenberg, à quelques pas des remparts où jadis les archers bandaient leur arc pour protéger les lieux, l’initiation ludique propose de viser trois objectifs : une cible olympique posée à 7 mètres, un gros sanglier, et deux petites marmottes en 3D placées respectivement à 10 et 5 mètres. Ces animaux sont habituellement tirés en forêt. Ils ont été apportés à Lichtenberg pour montrer la diversité des disciplines de ce sport. De prime abord, l’exercice ne s’annonce pas bien compliqué. Et pourtant, il s’avérera plus difficile qu’escompté…

Je m’avance sur le pas de tir pour tenter ma chance en écoutant attentivement les conseils avisés de Stéphane Klein, président de l’association les Archers du Pays de Hanau, un club de 85 licenciés qui s’entraînent à Neuwiller-lès-Saverne. « Les pieds doivent être parallèles, le buste droit, le bras qui tient l’arc est tendu et son épaule verrouillée », explique-t-il.

La flèche posée sur le support de l’arc, je n’ai plus qu’à tirer la corde en arrière à l’aide de trois doigts. « Déployer l’arc, c’est assez difficile », prévient le moniteur. Je le concède : il faut une certaine force pour amener sa main contre sa joue comme il me l’a demandé. Je pose ma respiration, vise le centre de la cible qui vaut dix points. La flèche part, se loge hors de la cible, mais ne part pas dans le décor. C’est déjà ça !

« Un sport de précision et de concentration. La respiration joue beaucoup »

« Les difficultés rencontrées par les débutants sont la maîtrise du geste et le respect des règles de sécurité », expose le président. Un tout petit écart avec la main qui tient l’arc peut faire dévier la flèche de manière conséquente. J’en ai eu un aperçu au second tir : ma tentative termine sa course dans le filet de protection situé à l’arrière. Je n’ai rien touché, ni même éraflé la bordure de la cible. Le geste et ma main ne sont pas sûrs. « Le tir à l’arc est un sport de précision et de concentration. La respiration joue beaucoup », avertit Stéphane Klein.

Trois cibles sont proposées : une cible olympique traditionnelle, un sanglier, et des marmottes 3D.   Photo DNA /G.E.

Avec de nouveaux conseils et un meilleur positionnement des mains, les tentatives suivantes deviennent fructueuses. Les flèches se logent dans la cible. Le sanglier n’échappe pas non plus à ma soudaine précision. Je ne tente pas les marmottes placées devant. Les rongeurs sont si petits que je n’ai aucune chance de les atteindre. Je manque de maîtrise et ne veux blesser personne. Mais je m’amuse, et c’est bien là l’essentiel.

Derrière moi, le groupe suivant attend son tour. A eux désormais de découvrir un sport plus complexe qu’il n’y paraît.